Origines Tea and Coffee possède son propre atelier de transformation depuis 2017 dans la région bordelaise. D’abord situé à Mérignac, l’entreprise fait l’acquisition en 2021 d’un nouvel entrepôt, beaucoup plus grand que le précédent, à Bruges. Les matières premières (thés bio, plantes bio, cafés bio, fruits bio, épices bio, etc.) sont importées, réceptionnées et stockées directement dans cet atelier. Toutes les étapes de transformation et de conditionnement sont donc réalisées en France.

Pour les thés et les infusions, les étapes de préparation et de transformation sont les suivantes :

- Réception des matières premières

- Mélange des différents ingrédients, tous bio sans exception (plantes, épices, fruits, etc.) et aromatisation dans une machine appelée « aromatiseur ».

- Conditionnement dans différents formats, soit en vrac dans des « doypacks » soit en « infusette » grâce à une machine spéciale.

Certaines recettes ne nécessitent pas d’étape de mélange ou d’aromatisation, la matière première est donc directement conditionnée. C’est notamment le cas de notre gamme « Thés du Monde » ou des infusions « Plantes Gastronomiques » à base d’une seule plante.

En 2021, avec l’acquisition du nouvel atelier, l’entreprise a aussi investi dans un torréfacteur afin de réaliser soi-même la torréfaction artisanale. Véritable savoir-faire, l’art de la torréfaction est un procédé complexe faisant intervenir plusieurs réactions. Les principales étapes sont les suivantes :

-          Importation, réception et stockage du café vert, c’est-à-dire non torréfié

-          Torréfaction des grains verts en plusieurs étapes :

·         Choc thermique entre 160 et 220°C

·         Phase de séchage : L’eau se réchauffe à l’intérieur du grain et s’évapore donc progressivement  

·         Formation des premiers composés et développement des premiers arômes (réaction de Maillard)

·         Changement de couleur des grains (réaction de Stücker)

·         A partir de 170°C : caramélisation et formation d’arômes de rôti, de fruits secs ou encore de grillé.

·         Entre 180 et 200°C : Atteinte du « maximum aromatique »

·        Vers 205°C : Premier « crack », les grains, qui ont perdu toute leur eau, relâchent soudainement le CO2, doublent de volume et font sauter leur pellicule.

·         Cœur de la cuisson

·         Vers 225°C : Second « crack », les huiles chauffent et explosent les parois en remontant à la surface du grain.

·         Refroidissement

-          Selon le besoin, le café fraîchement torréfié est directement moulu sur place.

Tout au long de ces étapes de préparation, nous veillons à la qualité des produits grâce à différents contrôles.